Les conseils de Lucas pour devenir un dribbleur fou



Que ce soit sous le maillot de Sao Paulo, Paris ou Tottenham, Lucas a toujours fait du dribble l’une de ses armes majeures. Le Brésilien a accepté de livrer ses secrets pour FourFourTwo.

Analysez vos options
« Le dribble commence avant de recevoir le ballon. La première chose que je fais, c’est de regarder mon coéquipier le plus proche pour voir s’il est démarqué. Ensuite, je lève la tête pour voir si mon adversaire est proche de moi et à quel niveau je me trouve de la surface de réparation. Cela me permet de décider si je contrôle le ballon pour me diriger vers le but ou si je le transmets immédiatement à mon coéquipier. Une fois que la balle arrive dans mes pieds et que j’ai décidé qu’il y avait de l’espace pour dribbler, je contourne mon adversaire et je me concentre pour le laisser derrière moi. »

Lisez le jeu de votre adversaire
« Très souvent, je ne connais pas grand-chose de mon adversaire, je ne connais pas ses caractéristiques. J’ai besoin de comprendre la situation et d’utiliser ma créativité pour le dribbler. Sa position de corps influe beaucoup sur mes actions. S’il vient vers moi avec son corps légèrement tourné d’un côté, je sais qu’il lui faudra plus de temps pour réagir si je prends la balle du côté opposé. C’est une chose à laquelle je pense toujours. »

Ayez confiance dans votre jeu
« L’essence du dribble vient de la personnalité, de la confiance et de la sensation à l’instant T. Si vous sentez que vous avez certaines capacités, vous devrez améliorer ces compétences mais aussi adopter votre personnalité pour les utiliser. Quand je fais face à un adversaire, je pense toujours que je peux le laisser derrière moi. Il est également essentiel de modifier votre jeu, de changer la façon dont vous jouez. Il faut arriver à faire sans cesse quelque chose de différent. Vous devez devenir imprévisible.

Trouvez le moment et le lieu
« Le meilleur conseil que j’ai reçu à propos du dribble est d’évaluer quand c’est le bon moment pour dribbler ou pour jouer rapidement en une-deux. Si vous êtes dans votre propre moitié de terrain, touchez toujours la balle deux fois. Si vous dépassez la ligne médiane, dirigez-vous vers le but. J’essaie toujours de dribbler pour me projeter vers le but, jamais juste pour humilier un adversaire ou pour faire le show. Mais si vous n’avez pas d’autre choix que de dribbler dans votre camp, assurez-vous que vous allez toujours vers l’avant. »

Bossez dur
« Peu importe votre habileté, vous pouvez toujours améliorer votre jeu. J’ai toujours passé du temps à regarder des images de grands joueurs et j’ai essayé de les imiter. J’ai toujours aimé m’entraîner beaucoup. Après des séances d’entraînement à Sao Paulo, je continuais pendant 30 à 40 minutes supplémentaires. J’étais toujours là, essayant des gestes techniques, des penalties, des coup-francs, des frappes avec mon pied gauche, des passes courtes, des passes longues… Tout y passait. Il est important de perfectionner même les gestes simples. »

Jouez au futsal
« Quand j’étais enfant, je m’entraînais à la maison, je dribblais autour des tables et de chaises. Je passais des journées dans la cour avec mon frère et mon cousin. J’ai toujours été passionné par le football et je trouvais facile d’apprendre de nouveaux gestes. Je me suis habitué à jouer dans des espaces restreints. La plupart des joueurs habiles ont commencé à jouer au futsal et je ne fais pas exception. Vous apprenez ainsi beaucoup de choses – des temps de réactions rapides, des déplacements rapides, des passes rapides. Si vous pouvez le refaire sur un grand terrain, vous aurez un grand avantage. »

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here