FFT100 2018 : No.2, Cristiano Ronaldo (Juventus)



Si Luka Modric n’avait pas mené la Croatie en finale de la Coupe du Monde, CR7 aurait sûrement remporté son sixième Ballon d’Or. Le joueur de la Juventus aura 34 ans en février… Mais cela change-t-il quelque chose ?

« Si Ronaldo t’invite à dîner chez lui, dis non. » Le conseil vient de Patrice Evra, qui lui a rendu visite après un entraînement alors que les deux joueurs jouaient pour Manchester United. Le défenseur français s’attendait à un festin mais à sa grande surprise, Ronaldo n’offrait que de la salade et du poulet sans sauce. « Et de l’eau, pas de jus, se souvient Evra. Nous avons commencé à manger et je pensais qu’il y aurait de la bonne grosse viande après ça. Mais il n’y avait rien. Cristiano s’est levé puis a commencé à jouer avec un ballon, en faisant quelques exercices. Il a dit : « Faisons des une-deux ». J’étais du genre : « Je peux finir de manger ? » « Non, non, non, jouons ! On a commencé à se faire des passes. Après ça, il m’a dit : « Allons nager dans la piscine ». Je lui ai répondu : « OK mais après être allé dans le jacuzzi, le sauna… »

C’était entre 2006 et 2009, une période durant laquelle Ronaldo passait chaque heure de la journée à essayer de devenir le meilleur joueur du monde. Il a engagé un chef cuisinier privé et a fait construire une piscine dans sa maison pour accélérer sa récupération musculaire. Cinq Ballons d’Or plus tard, le « jeune homme » de 33 ans a comme objectif de gagner la Ligue des Champions avec la Juventus et un sixième Ballon d’Or pour dépasser Lionel Messi.

Cristiano Ronaldo Portugal Spain

Beaucoup le comparent à Rafael Nadal pour son mode de vie, sa préparation physique et sa détermination farouche à battre un rival plus talentueux. Mais comme Roger Federer, Ronaldo a également apporté des modifications à son jeu pour prolonger son séjour au sommet de la hiérarchie mondiale. En particulier son rôle de pur avant-centre. Quand Federer fait l’impasse sur la saison de terre battue, Ronaldo reste à l’affût des grandes confrontations. Au cours de ses deux dernières saisons au Real Madrid, il n’a pas disputé plus de 30 matchs de championnat.

Quand il a réussi un incroyable hat-trick contre l’Espagne lors de la dernière Coupe du Monde, on s’est demandé s’il serait présent au Qatar en 2022, à 37 ans, avec ses coup-francs magiques, ses sprints sur l’aile et des défenseurs beaucoup plus jeunes. Si un seul joueur peut y arriver, c’est bien Ronaldo, qui a prouvé l’an dernier que les sceptiques avaient une nouvelle fois tort. Fin 2017, CR7 n’avait marqué que deux buts en championnat depuis le début de la saison. Puis à la mi-janvier, c’était presque comme si l’odeur d’un sixième Ballon d’Or le remettait sur les rails. Au cours des 20 matchs suivants, Ronaldo a marqué 30 buts en club et en sélection.

Certains de ses buts ont aidé Madrid dans sa marche annuelle vers le titre de champion d’Europe, notamment en inscrivant des buts dans les deux manches en huitièmes de finale (contre le PSG) puis en quarts de finale (contre la Juventus). L’un d’entre eux a été ce superbe ciseau retourné contre son futur club mais qui a été en quelque sorte effacé par son coéquipier, Gareth Bale, en finale contre Liverpool.

Cristiano Ronaldo overhead Juventus

Madrid avait à peine fait péter le champagne que Ronaldo déclarait aux journalistes qu’il avait eu du plaisir à jouer pour le Real. Il avait déjà proféré des menaces similaires dans le passé, habituellement pour obtenir une augmentation de salaire, mais cette fois-ci, il ne bluffait pas. Il a rapidement rejoint la Juve pour 110 millions d’euros. Une fois de plus, le débat était relancé : encore combien de temps Ronaldo allait-il continuer d’inscrire un but par match ? Le président madrilène Florentino Perez devait penser qu’il vendait à la Juve l’équivalent d’une Ferrari destinée à tomber bientôt en panne. De nombreux italiens pensaient que la Juve s’en moquait puisque la Vieille Dame voulait Ronaldo à des fins marketing. L’effet Ronaldo s’est rapidement installé : la Juve a vendu un demi-million de maillots en une journée et à la mi-septembre, la valeur des actions de son club avait doublé.

Le moteur de la Ferrari tourne toujours aussi bien. Ronaldo a déjà inscrit 14 buts en championnat et semble être parti pour être le meilleur buteur de Serie A. Le Portugais a atteint également un record historique avec 400 buts marqués dans les cinq meilleurs championnats d’Europe. En Espagne, Madrid a connu la plus longue disette de son histoire : 481 minutes sans marquer. Lorsque Julen Lopetegui a été licencié fin octobre, le quotidien sportif madrilène Diario AS a demandé à ses lecteurs qui était responsable de ces mauvais résultats et 86% ont voté Perez.

Par certains aspects, Ronaldo est devenu encore plus dangereux qu’au cours de ses dernières années à Madrid. Les analystes ont tendance à juger un attaquant par le nombre de tirs par match, une caractéristique des grands buteurs. Ronaldo tente sa chance plus souvent, soit environ sept fois par match en Série A, et deux fois plus que n’importe quel autre joueur dans les cinq plus grands championnats européens. A quelques semaines de son 34eme anniversaire, on peut dire que Ronaldo montre des signes d’amélioration.

Cristiano Ronaldo Juventus

Cette année, Ronaldo et la Juve partagent la même ambition : remporter la Ligue des Champions. C’est logique pour la Vieille Dame, qui a perdu la finale à deux reprises en quatre ans après des défaites en 2003, 1998 et 1997. Son dernier triomphe remonte à 1996.

Pour Ronaldo, la Ligue des Champions est avant tout la voie la plus sûre vers le Ballon d’Or. Les cinq dernières éditions du prix ont été remises aux joueurs qui ont remporté le tournoi la même année. Messi semble lui aussi ultra-motivé pour la gagner, conscient que Ronaldo pourrait le dépasser. Et cette année, il n’y aura pas de Coupe du Monde ou d’Euro pour éclipser ce que Ronaldo pourrait réaliser avec la Juve.

La liste complète des 100 meilleurs joueurs de l’année 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here