Lionel Messi : « Les 14 plus grands moments de ma carrière »



Ses débuts avec le Barça, la médaille d’or olympique remportée avec Sergio Aguero, la soirée de son 500eme but ou encore une victoire dans le Clasico… Lionel Messi est revenu pour FFT sur les moments les plus forts d’une carrière stellaire.

Espanyol 0-1 Barcelone

Liga, 16 octobre 2004

Ce jour-là, je remplace Deco dans un match contre nos rivaux locaux de l’Espanyol. J’étais un peu nerveux car j’étais sur le point de faire mes débuts avec le Barça. C’était un moment très important pour moi. J’attendais cet instant depuis très longtemps et j’étais peut-être un peu impatient. L’entraîneur Frank Rijkaard me faisait déjà confiance puisque je m’entraînais avec l’équipe. Cela m’a aidé à m’installer un peu plus facilement en équipe première. C’était un jour très spécial pour moi : le rêve que j’avais toujours imaginé se réalisait.

Barcelone 7-1 Bayer Leverkusen

Ligue des Champions, 7 mars 2012

Quelle nuit incroyable ! Je ne suis pas sûr de pouvoir faire un classement de tous mes buts et je ne pense pas qu’une frappe soit plus jolie qu’une autre. J’étais seulement ravi d’en avoir marqué cinq et, plus important encore, que l’équipe ait gagné d’une façon aussi convaincante. Je ne me suis pas rendu compte à l’époque que j’étais le premier joueur à marquer cinq buts dans un match en Ligue des Champions. Je pensais juste que nous avions très bien joué et nous étions contents du match. Honnêtement, je préfère quand l’équipe gagne car c’est un jeu d’équipe. Et sans l’équipe, je ne pourrais rien faire.

Nigeria 0-1 Argentine

Finale des Jeux Olympiques, 23 août 2008

Je suis ami avec Sergio Aguero depuis longtemps. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble lorsque nous étions jeunes, en particulier lorsque nous étions tous les deux en équipe nationale. On jouait à FIFA sur la console. Pour être sincère, le voyage à Pékin est l’un des plus beaux souvenirs de ma carrière. Les Jeux Olympiques sont très importants, non seulement pour avoir l’opportunité de gagner une médaille pour votre pays mais aussi pour l’expérience de participer à un événement incroyable en vivant dans le village olympique, avec des athlètes venant de sports différents.

C’était incroyable ce tournoi. Nous avons remporté la demi-finale 3-0 contre le Brésil, une superbe équipe qui jouait également bien, mais nous avons aussi vaincu les Pays-Bas et le Nigéria. Ces deux matchs étaient très difficiles et nous devions être à notre meilleur niveau pour gagner. Dès le début, nous étions très confiants sur la possibilité de ramener une médaille d’or. Nous avions une bonne équipe, très soudée.

Barcelone 5-1 FC Séville

Liga, 22 novembre 2014

C’est un sentiment incroyable d’être le meilleur buteur de la Liga, un championnat avec tant de joueurs spectaculaires qui ont tellement gagné de titres. Je n’avais rien prévu de spécial pour fêter ça, comme je ne pense jamais à ce qui se passera après avoir marqué un but. Il est préférable que les célébrations viennent naturellement, comme le jeu sur le terrain.

Argentine 2-1 Bosnie-Herzégovine

Coupe du Monde, 15 juin 2014

J’ai dû attendre huit ans avant d’inscrire mon deuxième but en Coupe du Monde. Nous voulions faire un excellent tournoi et commencer par une victoire contre la Bosnie. Et j’ai marqué le second but. Tout s’est passé très rapidement. J’ai récupéré le ballon près de la ligne médiane et essayé d’accélérer vers la surface de réparation. J’ai sollicité le une-deux avec Gonzalo Higuain et j’ai tiré à l’entrée de la surface. Le ballon a tapé le poteau mais il est rentré.

Nous avons très bien joué lors du premier tour puis nous avons démontré que nous étions une grande équipe en arrivant en finale. Nous n’avons pas réussi à gagner le tournoi mais nous avons fait tout notre possible. La Coupe du Monde est très importante pour tous les Argentins et ce serait un rêve de la gagner un jour avec l’équipe nationale.

Barcelone 3-0 Bayern Munich

Ligue des Champions, 6 mai 2015

Lorsque je me suis approché de [Jérôme] Boateng, la seule chose à laquelle je pensais était de tenter de le passer pour me rapprocher du but. J’étais vraiment heureux de marquer dans un match aussi important et cela nous a permis d’accéder une nouvelle fois à la finale de la Ligue des Champions. Mais c’est quand les commentaires ont commencé à défiler sur les réseaux sociaux que j’ai vraiment compris que nous avions bien joué. J’ai lu de nombreux messages et j’ai regardé les vidéos. Nous avions un entraîneur, Luis Enrique, qui aimait pratiquer un jeu spectaculaire et il nous a aidés à gagner un match très compliqué. Nous avions vraiment envie de mettre du rythme dans cette rencontre et de jouer à notre meilleur niveau. Mais nous étions aussi tranquilles et calmes.

Barcelone 2-0 Albacete

Liga, 1er Mai 2005

Mon premier but avec le Barça ! Je trouvais juste incroyable de jouer au Camp Nou et de pouvoir évoluer en équipe première avec des joueurs fantastiques. Je ne pensais pas vraiment à marquer des buts mais je savais que si j’avais une chance de le faire, je ne serais pas nerveux. Tout s’est passé si vite. Ronaldinho a fait une louche par-dessus la défense adverse et je l’ai lobé le gardien. C’était un beau moment, d’autant plus que tous les joueurs sont venus célébrer ce but avec moi.

Barcelone 3-3 Real Madrid

Liga, 10 mars 2007

C’est une belle sensation de marquer trois buts contre le Real Madrid, dans un match suivi par beaucoup de gens dans le monde. Et c’était la première fois que j’étais décisif. Marquer un hat-trick est incroyable, encore plus quand il s’agit d’un Clasico.

Barcelone 5-2 Getafe

Coupe du Roi, 18 avril 2007

Quand je suis sur le terrain, je ne pense pas vraiment à ce qui peut se passer. Car dans le football, les choses doivent se produire naturellement. Pour ce but contre Getafe, j’ai hérité du ballon près de la ligne médiane et j’ai trouvé beaucoup d’espace entre les défenseurs. Je ne pensais pas marquer à ce moment-là. Je voulais simplement me diriger vers le but adverse. J’ai continué à avancer et j’ai seulement pensé que je pouvais marquer au moment où j’ai frappé. Je mesure toujours mes buts par leur importance, pas par leur beauté. C’était un très beau but mais j’en ai marqué beaucoup d’autres plus importants pour mon équipe.

Argentine 6-0 Serbie Monténégro

Coupe du Monde, 16 juin 2006

Bien que ce soit ma première apparition lors d’une Coupe du Monde, j’avais déjà joué de nombreux matchs amicaux avec l’équipe nationale. Alors dans un sens, il n’y avait pas de problème pour moi. Je n’étais pas nerveux, juste ravi d’être sur le terrain. J’avais envie de jouer la Coupe du Monde. C’était une belle journée avec beaucoup de buts et d’occasions. C’était notre deuxième match du tournoi. J’étais sur le banc pour le premier contre la Côte d’Ivoire et j’ai joué les quinze dernières minutes contre la Serbie-Monténégro. J’ai marqué le sixième but. Magnifique !

Juventus 1-3 Barcelone

Ligue des Champions, 6 juin 2015

Soulever la Ligue des Champions est un sentiment incroyable. Un moment de bonheur et de joie. Pourtant, vous n’appréciez pas toujours l’importance de ce que vous venez de réaliser. Même à Berlin, nous n’avons pas réalisé la signification de ce que nous avions fait en réalisant le triplé. C’est vraiment spécial car c’est un challenge si difficile à réaliser, contre les meilleures équipes. C’est une compétition très dure. Vous pouvez bien jouer puis sur un match, vous êtes soudainement sortis de la Ligue des Champions, comme nous l’avons été cette saison.

Real Madrid 2-6 Barcelone

Liga, 2 mai 2009

C’était une soirée particulièrement spéciale, compte tenu de la façon dont nous avons gagné au Bernabeu. J’avais joué à un nouveau poste, en « faux neuf ». C’était un plan que Pep Guardiola avait créé, surtout pour ce match, afin que nous soyons le plus efficaces possible. Nous en avions beaucoup parlé auparavant donc nous étions tous les deux très satisfaits de la façon dont cela avait fonctionné.

Ces grands matchs peuvent aller dans les deux sens et j’ai participé à des matchs où nous avons concédé quatre buts au Real. Et d’autres où nous en avons marqué six. C’était une performance fantastique de toute l’équipe. Je ne sais pas si c’était notre meilleur Clasico mais c’est certainement un match dont nous nous souviendrons pour toujours.

Barcelone 2-0 Manchester United

Ligue des Champions, 27 mai 2009

Il était difficile d’imaginer que j’allais marquer de la tête avec [Rio] Ferdinand près de moi. Mais je n’étais pas vraiment surveillé. Le ballon est venu d’un centre et j’étais là pour couper la trajectoire. Quand la balle était en l’air après cette passe de Xavi, j’ai imaginé marquer ce but et je remercie Dieu d’y être parvenu. C’était un but tellement important. Pour l’équipe, pour la façon dont la finale tournait en notre faveur et pour moi aussi…

Cela reste l’un de mes buts préférés. Après avoir manqué la finale de 2006 à cause d’une blessure, c’était très spécial pour moi de jouer ce match et encore plus de marquer. Nous avons bien terminé cette saison puisque nous avons tout gagné.

Real Madrid 2-3 Barcelone

Liga, 23 avril 2017

C’était une nuit parfaite. Tout allait bien et j’avais tout ce que je voulais. J’ai marqué deux grands buts, le deuxième à la dernière minute pour gagner le match. Et là, vous vous rendez compte qu’il s’agit également de mon 500eme but pour Barcelone ! Je n’aurais pas pu demander plus. Si je n’avais pas marqué à ce moment-là, nous aurions dit au revoir au titre. C’est un but qui nous a permis de continuer à lutter pour essayer de gagner la Liga. Nous avons mérité de gagner ce match et c’était un moment d’émotion pour tous les Barcelonais. Quand j’ai vu Jordi Alba déborder, je savais où je devais me placer car c’est un mouvement que nous pratiquons à l’entraînement. Nous nous connaissons si bien et ce n’était pas la première fois que nous faisions cette action. Dans ce cas, je vais toujours vers le point de penalty à la réception du centre et c’est exactement ce que nous avons fait ici.

Luis Enrique m’a félicité après le match en me disant que j’étais « le meilleur joueur de l’histoire ». Mais je dois dire que c’est son arrivée qui nous a tous motivés pour être de nouveau compétitifs. Quand il est arrivé au Camp Nou, il nous a immédiatement obligés à nous entraîner et à jouer à notre meilleur niveau. Il nous a redonné la volonté d’être de nouveau une excellente équipe.

Interview : Andy Mitten • Photos : Shamil Tanna

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here