Mauricio Pochettino : « changer les dates du mercato était une énorme erreur »



Mauricio Pochettino, l’entraîneur de Tottenham, a demandé à la Premier League d’aligner la période du mercato anglais sur celle des autres grands championnats européens.

Il y a deux ans, la majorité des clubs anglais professionnels – y compris les Spurs – ont voté le report de la date limite du mercato, auparavant fixée à la fin du mois d’août, à une date antérieure au début de la saison.

Le raisonnement à l’époque était que certains clubs se sentaient perturbés par les transferts de joueurs au cours des premières semaines du championnat.

Pochettino affirme que cela n’a pas fonctionné parce qu’en l’absence d’uniformité sur le continent, les clubs peuvent encore perdre des joueurs au profit d’équipes européennes, même après l’expiration du délai anglais.

C’est le cas en particulier cette année où un certain nombre de joueurs vivent leur dernière année de contrat – notamment le meneur de jeu Christian Eriksen, qui souhaite être transféré.

Pochettino a affirmé : « Je n’étais pas d’accord (avec cette décision) mais à ce moment-là, tout le monde pensait que c’était mieux pour les clubs. Mais je pense que lui (le président des Spurs, Daniel Levy) et beaucoup de gens, réalisent maintenant que c’était une énorme erreur. J’espère que nous réglerons le problème pour la prochaine saison.

« C’est un problème pour une équipe comme la nôtre et je ne peux pas être heureux en tant qu’entraîneur. Au cours des trois prochaines semaines, des clubs en Europe peuvent perturber notre équipe. »

« Pour moi, ce n’est pas logique et nous devons faire marche arrière. »

Lorsqu’on lui a demandé si Levy serait d’accord avec lui, Pochettino a répondu : « Je ne sais pas mais j’espère que oui. »

Les Spurs ont terminé dans les quatre premiers au cours des quatre dernières saisons avec Pochettino, mais n’ont pas été en mesure de rivaliser avec leurs plus grands rivaux sur le marché des transferts.

Cet été, le club a battu son record concernant les transferts en faisant signer Tanguy Ndombele pour 53,8 millions de livres sterling et en engageant Giovanni Lo Celso, Jack Clarke et Ryan Sessegnon.

Pourtant, il n’y a pas eu de nouvelles arrivées en 2018 et l’incertitude sur l’avenir d’Eriksen souligne la crainte que les joueurs vedettes puissent être plus facilement recrutés par leurs rivaux.

Pochettino a appris à accepter la situation

« C’est un processus complètement différent quand on compare des équipes comme la nôtre avec Manchester City, Manchester United, Arsenal ou Chelsea. Ils se préparent à gagner », a déclaré l’Argentin, dont l’équipe a arraché un nul 2-2 à City samedi.
« Pour nous, la priorité était de construire le nouveau stade – et bien sûr de gagner parce que nous voulons gagner – mais je pense que notre mode de fonctionnement est complètement différent.

« Je ne me plains pas, seulement j’essaie de décrire la vérité et certaines personnes ont du mal à comprendre ce qu’est le projet à Tottenham. »

« Nous sommes dans un processus où chaque saison, il faut reconstruire l’équipe. »

« Je suis heureux parce que cela nous rend plus forts et plus créatifs, mais bien sûr, c’est dur. »

« Les gens comprennent que nous jouons pour essayer de gagner, mais nous avons des ressources différentes pour nous battre avec des équipes qui opèrent d’une manière différente. »