L’année qui a consacré Cristiano Ronaldo (Manchester United, 2006-07)



« Year Zero » : une série d’articles dans lesquels 4-4-2 se penche sur la saison qui a consacré une star du football mondial. Aujourd’hui, on file à Manchester pendant l’année 2006-07, pour la naissance du phénomène Cristiano Ronaldo.

Nous sommes le 1er juillet 2006, en pleine Coupe du Monde, et Ian Wright a du mal à rester calme dans le studio de la BBC. « Regardez ça ! Est-ce qu’il vient de lui faire un clin d’œil ? » « S’il vous plaît, dites-moi que non », soupire à ses côtés Alan Hansen, ancien international écossais désormais commentateur pour la chaine anglaise.

Le crime de Cristiano Ronaldo ? Un clin d’œil vers le banc portugais, quelques secondes après le carton rouge adressé à Wayne Rooney suite à un gros choc avec Ricardo Carvalho. On joue alors la 62ème minute d’un quart de finale de Coupe du Monde entre les Anglais et le Portugal. « Je pense qu’il y a de grandes chances que Wayne Rooney retourne au terrain d’entraînement de Manchester United et en colle une à Ronaldo », lâche peu de temps après Alan Shearer.

Si l’ailier de United a reconnu par la suite que l’arbitre Horacio Elizondo aurait dû être moins sévère avec Rooney, il n’avait pas caché sa satisfaction en assistant à l’expulsion de son coéquipier en club.

Alors quand Cristiano Ronaldo a marqué le but de la victoire lors de la séance de tirs au but, les retombées et les critiques n’ont surpris personne. Le Sun a ainsi cité une source anonyme, affirmant que Rooney avait l’intention de couper CR7 en deux lors de leur prochaine rencontre. Histoire de bien surfer sur la colère populaire, le tabloïd a également publié une cible pour fléchettes avec le visage de Ronaldo, afin de permettre aux fans anglais de passer leurs nerfs sur le Portugais. La grande classe made in England.

Une semaine et demi plus tard, Ronaldo en avait pour son compte. Il était devenu l’ennemi public numéro un de la Couronne, lui qui venait pourtant de marquer 27 buts en 137 matchs de Premier League et de remporter une Cup et une League Cup. Un bilan honorable après trois saisons anglaises aussi prometteuses que frustrantes.

Cela faisait trois ans que United n’avait plus gagné le championnat. Une Premier League désormais dominée par le Chelsea de José Mourinho, nouvelle force triomphante restant sur deux titres consécutifs. « Je ne vais pas rester à Manchester United, lance alors Ronaldo à un journal portugais. Après ce qui s’est passé avec Rooney, je ne peux pas rester là-bas. Dans quelques jours, mon avenir sera réglé. Je ne veux pas rester en Angleterre. »

Douze mois plus tard, Cristiano Ronaldo avait remporté la Premier League et était élu joueur de l’année par ses paires et les journalistes, ainsi que meilleur jeune et joueur préféré des fans. Bref, un triomphe personnel et la confirmation que Manchester United possédait une star mondiale.

Quand le gamin devient un homme…

En cet été 2006, les vautours et les médias avaient pourtant tout fait, à la fois contre Ronaldo mais également contre son manager, Alex Ferguson. « On dirait des mecs bourrés sur un dancefloor à 1h45, a ainsi écrit Rob Smyth dans The Guardian. Prenez la situation de Cristiano Ronaldo : Ferguson a reconnu récemment qu’il ne lui avait même pas parlé depuis la Coupe du Monde. Un abandon qui contraste avec le soutien qu’il avait manifesté à David Beckham en 1998. »

Ferguson n’avait pourtant pas eu besoin de s’en mêler. Parce que Rooney – peut-être sur l’ordre de son manager – l’avait déjà fait. Après avoir parlé à Ronaldo dans le tunnel de Gelsenkirchen, l’attaquant des Red Devils avait appelé son coéquipier à plusieurs reprises au cours de l’été, lui affirmant qu’il n’y aurait pas de difficultés entre eux. Le futur capitaine de Manchester United et de l’Angleterre avait même suggéré une discussion pour apaiser les différends.

Le jour de la reprise à United, il n’était plus question de savoir si Ronaldo pointerait le bout de son nez. Après tout, il avait échangé son maillot avec Gary Neville lors de la Coupe du Monde. Mais en revanche, qui pouvait savoir dans quel état il se présenterait à Carrington ? « Physiquement, il avait changé, a expliqué Neville un plus tard. Il était parti comme un poids plume et était revenu comme un poids lourd. Un garçon qui était devenu un homme. Cela lui a donné une puissance qu’il n’avait pas auparavant. »

Rooney partage l’analyse, notant que Cristiano Ronaldo avait sans doute poussé de la fonte tout l’été. Un changement physique notable, surtout pour un Rooney qui est souvent revenu en surpoids après les trêves estivales, provoquant une frustration profonde chez Alex Ferguson. Pour autant, les rumeurs de départ de Ronaldo persistaient. « Jusqu’à ce qu’ils nous disent non plusieurs fois, nous n’abandonnerons pas », a ainsi déclaré Juan Soler, président d’un club de Valence qui rêvait de recruter le Portugais en profitant du divorce avec le public d’Old Trafford.

C’est dans ce climat étrange que la saison de Premier League a été lancée. Et que Manchester United a étrillé le Fulham de Chris Coleman (5-1). Ronaldo a marqué d’une belle demi-volée et a fait vivre un calvaire au malheureux Franck Queudrue. « Vous pourrez écrire que Wayne et Cristiano sont les meilleurs amis, rage alors Ferguson à l’issue de la rencontre. Certains cherchent toujours des boucs-émissaires mais nous ne nous laisserons pas affecter par ce que les gens disent à l’extérieur du club. Les fans de Fulham ont sifflé Cristiano au début mais à l’arrivée, ils reconnaissent le grand footballeur qu’il est aujourd’hui. »

Ferguson s’est sans doute un peu emballé en assénant sa propre vérité. Mais le patron de United était déterminé à s’assurer que Ronaldo savait qu’il pouvait compter sur le soutien du club. Le mois suivant, les huées sont davantage audibles, surtout loin d’Old Trafford. Le 23 septembre, Ronaldo semble en difficulté sur la pelouse de Reading et les railleries constantes commencent à lui peser.

Mais tout va changer. Menés au score après un but de Kevin Doyle à la 48eme minute, les Red Devils égalisent grâce au Portugais. Servi côté gauche et immédiatement conspué, Ronaldo accélère, repique dans l’axe et trompe Marcus Hahnemann d’une frappe enroulée à ras de terre. « Vous n’avez aucune chance face à lui car il peut partir de n’importe quel côté, déclare à l’issue du match Graeme Murty, le capitaine de Reading. C’est impossible de rester près de lui, il est si rapide. J’ai senti le vent à chacune de ses accélérations. Il est grand, il est fort… Se frotter à lui, c’est comme courir dans un mur de briques. »

Qu’il semblait loin le talentueux mais fragile CR7, débarqué en Premier League en 2003 et dont les débuts face à Bolton avaient laissé tout le monde sceptique. CR7 avait enfin compris que ses buts feraient gagner des matchs, pas ses passements de jambe et ses dribbles stériles. Même Ferguson, son plus fervent défenseur, a reconnu que les premières saisons de Ronaldo ressemblaient à un petit spectacle. Mais tout avait changé. Et en novembre, la machine CR7 était lancée.

Après un coup-franc diabolique contre Portsmouth, Ronaldo illumine le championnat et les huées ne sont plus qu’un lointain souvenir. Il remporte le trophée d’homme du match après les rencontres face à Chelsea et Everton. Puis le prix de joueur du mois. « Quand il est arrivé à Manchester United, c’était un petit poney de spectacle, a déclaré quelques années plus tard Rio Ferdinand. Il voulait enchaîner les gestes techniques, montrer aux gens combien il était bon et ridiculiser les défenseurs adverses. Puis il a réalisé qu’il pouvait devenir le meilleur joueur du monde s’il marquait des buts importants et offrait des passes décisives. Il a pesé sur les matchs. Et il s’est forcé à devenir le joueur qu’il est aujourd’hui. »

L’explosion

Pour la première fois de sa carrière au Royaume-Uni, Ronaldo a enchaîné les performances hors-normes. Si le mois de novembre était un aperçu flamboyant de son potentiel, décembre a été celui de son explosion.

Buteur et passeur lors du derby de Manchester, le Portugais s’est ensuite offert trois doublés pendant la période de Noël contre Aston Villa, Wigan et Reading, propulsant United en tête du championnat. Sans surprise, CR7 a été élu joueur du mois, devenant seulement le troisième joueur (après Dennis Bergkamp et Robbie Fowler) à remporter ce prix deux mois consécutifs.

Et il ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Depuis son arrivée en provenance du Sporting en août 2003 moyennant 15 M€, Ronaldo pariait chaque saison avec Ferguson sur le nombre de buts qu’il inscrirait. Une somme de £100 par réalisation. Bilan : 10 buts en 2003-04 et défaite de CR7. Quinze en 2004-05 et nouvelle défaite du Portugais, encore battu l’année suivante.

Ferguson ayant refusé de toucher ses gains chaque année, Ronaldo a élevé les enjeux pour 2006-07 : £400 par but. Et il a remporté son pari avant le mois de février, son 15eme but de la saison arrivant lors d’un succès à la 87eme minute devant Fulham. Une copie carbone du but qu’il avait marqué contre Reading plus tôt dans la saison, repiquant depuis l’aile gauche avant de tromper un gardien impuissant. Cette fois, c’est Ronaldo qui a refusé l’argent de Ferguson.

En avril, c’est sur la scène européenne que Ronaldo va enfin briller. Il marque ses premiers buts en Ligue des Champions lors d’une victoire 7-1 à Old Trafford face à la Roma. Il a fallu attendre son 27eme match de C1 pour le voir faire trembler les filets. Aujourd’hui, il en est le meilleur buteur de l’histoire avec 122 réalisations. Le mois suivant, Ronaldo inscrit son 50eme but pour United, un penalty face à Manchester City. Le lendemain, le Chelsea de Mourinho ne parvient pas à battre Arsenal et le trophée de champion revient à Old Trafford.

La défaite des Red Devils contre Chelsea en finale de la FA Cup n’y change rien : Ronaldo a accompli une saison d’extra-terrestre. Avec ses 23 buts toutes compétitions confondues, le Portugais remporte les quatre prix individuels de la Premier League.

Le début de quelque chose de grand

Paradoxalement, malgré les buts, les trophées et les récompenses, le Ronaldo 2.0 n’est pas satisfait. Toujours cette envie de progresser et de faire encore mieux. Le retour à Old Trafford début 2007 de René Meulensteen, après six mois infructueux à la tête de Brondby, va être un autre déclic.

Le technicien néerlandais, qui a géré les jeunes et la réserve de United avant de revenir en tant qu’adjoint de Ferguson, a su trouver les mots pour toucher le Portugais. « La saison dernière, tu n’as marqué que 23 buts parce que tu es toujours à la recherche du but parfait. Les joueurs les plus importants sont ceux qui élèvent l’équipe, pas eux-mêmes. Toi, tu penses que c’est l’inverse. C’est faux. Fait grandir l’équipe et l’équipe te fera grandir. »

Ensemble, les deux hommes vont alors travailler sans cesse, étudiant des vidéos d’Alan Shearer et de Thierry Henry pour améliorer sa finition. En début de saison, au cœur de l’été 2007, Meulensteen demande à Ronaldo combien de buts il pense pouvoir marquer. Entre 30 et 35 ans lui répond le Portugais. « Moi, je pense que tu peux en mettre 40 », lance Meulensteen.

Dix mois plus tard, Ronaldo avait remporté un autre titre de Premier League, une Ligue des Champions et marqué 42 fois. Une stat stratosphérique qu’il reproduira à sept reprises lors des neuf années suivantes entre United et le Real Madrid, dépassant à chaque fois les 40 buts par saison.

« Quand il était à United, entre 2006 et 2008, cela a été ses deux meilleures années en tant que joueur de football, a récemment déclaré Gary Neville. Je parle surtout de sa contribution dans l’ensemble. Au Real Madrid, il a énormément contribué à tout ce qu’ils ont fait, évidemment. Mais c’est davantage des exploits ponctuels. Il n’y a plus cette faculté à peser pendant 90 minutes. » Pas sûr que les fans du Real et désormais de la Juventus partagent ce point de vue…

47 Commentaires

  1. My partner and I absolutely love your blog and find almost all of your
    post’s to be just what I’m looking for. Do you offer guest writers to
    write content for you personally? I wouldn’t mind composing a post
    or elaborating on many of the subjects you write about here.
    Again, awesome weblog!

  2. Hey! I just wanted to ask if you ever have any problems with hackers?

    My last blog (wordpress) was hacked and I ended up losing several weeks of hard work due to
    no data backup. Do you have any methods to prevent hackers?

  3. Howdy! Quick question that’s totally off topic. Do you
    know how to make your site mobile friendly? My blog looks
    weird when viewing from my iphone 4. I’m trying to find a theme or plugin that might be able to
    correct this problem. If you have any suggestions, please share.
    Cheers!

  4. With havin so much content do you ever run into any issues of plagorism or copyright infringement?
    My website has a lot of completely unique content I’ve either created myself or outsourced but it seems a
    lot of it is popping it up all over the internet without my agreement.
    Do you know any methods to help prevent content
    from being ripped off? I’d really appreciate it.

  5. hello there and thank you for your information – I’ve certainly picked up something new from right here.

    I did however expertise a few technical points using this website, as I experienced to
    reload the website a lot of times previous to I could get it to load correctly.
    I had been wondering if your hosting is OK? Not that I am complaining,
    but sluggish loading instances times will often affect
    your placement in google and can damage your high quality score if
    advertising and marketing with Adwords. Anyway I’m adding this
    RSS to my e-mail and can look out for much more of your respective
    interesting content. Ensure that you update this again soon.

  6. Hello would you mind letting me know which webhost you’re using?

    I’ve loaded your blog in 3 different internet browsers and I must say this
    blog loads a lot faster then most. Can you recommend a good hosting provider at a honest price?
    Cheers, I appreciate it!

  7. Hey there I am so happy I found your site, I really found
    you by accident, while I was researching on Bing for something else, Regardless I am here now and
    would just like to say thank you for a incredible post and a all round interesting blog (I also
    love the theme/design), I don’t have time to go through it all
    at the moment but I have book-marked it and also added your RSS feeds, so when I have time
    I will be back to read much more, Please do
    keep up the excellent b.

  8. Just want to say your article is as astonishing. The clarity for your put up is just spectacular and that i can think you’re an expert
    in this subject. Fine along with your permission let me to seize your feed to keep updated with impending post.
    Thank you one million and please keep up the gratifying work.

  9. You really make it appear really easy together with your
    presentation however I find this matter to be really something that I think I would by no
    means understand. It sort of feels too complicated and extremely vast
    for me. I am taking a look forward in your
    next post, I will try to get the dangle of it!

  10. It’s the best time to make some plans for the future and it is time to be happy.
    I’ve learn this post and if I could I desire
    to suggest you few attention-grabbing things or tips. Perhaps you could
    write subsequent articles referring to this article.
    I desire to read more things about it!

  11. It is appropriate time to make some plans for the longer term and it’s time to be happy.

    I have learn this publish and if I may just I want to counsel you some
    interesting issues or tips. Maybe you could write subsequent articles relating
    to this article. I wish to learn even more things approximately it!

  12. I like the helpful info you provide in your articles.
    I’ll bookmark your blog and check again here frequently.
    I am quite certain I will learn lots of new stuff right here!
    Best of luck for the next!

  13. Do you mind if I quote a few of your posts as long as I provide credit
    and sources back to your site? My website is in the exact same niche as yours
    and my users would really benefit from some of the information you provide here.
    Please let me know if this ok with you. Thanks a lot!

  14. Greate pieces. Keep writing such kind of info on your site.

    Im really impressed by your site.
    Hello there, You have performed a great job. I will definitely digg it
    and in my view suggest to my friends. I’m confident they will be benefited from this site.
    plenty of fish natalielise

  15. I seriously love your site.. Very nice colors & theme. Did you build this amazing site yourself?
    Please reply back as I’m looking to create my very
    own blog and want to find out where you got this from or exactly what the theme is named.

    Appreciate it!

  16. Hey just wanted to give you a quick heads up. The words in your post seem to be running off the screen in Chrome.
    I’m not sure if this is a format issue or something to do with web browser
    compatibility but I thought I’d post to let you know.
    The design and style look great though! Hope you get the problem resolved soon. Cheers
    natalielise pof

Comments are closed.